Délocalisation de l'autodialyse d'Epinal

Situé dans un bâtiment appartenant au crédit agricole (photo), notre centre d'autodialyse vient d'ouvrir ses portes après plus de six mois de travaux, effectués dans une partie inutilisée de la banque : l'ancienne cantine. Ainsi nos douze patients, jusqu'alors dialysés dans le centre implanté dans l'enceinte du centre hospitalier, peuvent bénéficier de leurs soins dans une structure fonctionnelle, en dehors de l'hôpital.

Un projet d'envergure

"C'était pour moi un vrai défi, raconte Fabien, technicien en charge du projet. (photo ci contre). L'objectif était clair, il fallait sortir les patients de l'hôpital et trouver le bon compromis pour allier à la fois le côté pratique et sécurisé des soins, en y mettant une touche esthétique. Faire un centre coloré et agréable qui soit aussi très fonctionnel. " Et Fabien peut être satisfait du résultat : mobilier moderne et chaleureux, quelques pans de murs framboise, vert anis, orangé....de grands volumes, des écrans de télévisions 80 cms dignes des plus beaux home cinema...."Je suis d'autant plus heureux que l'aventure a été compliquée, poursuit-il, il y avait toute la partie technique à entreprendre, le réseau d'eau n'était pas séparé et il a fallu créer deux colonnes d'eau distinctes. Mais, ce qui était encore plus complexe, c'était de réussir à coordonner l'ensemble des acteurs, travailler avec les équipes du crédit agricole et avec nos propres prestataires, chacun avec des limites dans leurs prestations... Tout cela a été une belle expérience pour moi, l'occasion de sortir de mon métier de base, me substituer parfois en maitre d'oeuvre, passer des heures au téléphone et le jour J, ne rien oublier dans les équipements. Et ça va de la cafetière au plat bassin .... ! " 

Un lieu d'accueil en réponse aux besoins

Après avoir été installée un temps, rue de la belle au bois dormant, dans le quartier du Saut le Cerf, l'autodialyse s'était ensuite rapprochée des infrastructures de l'hôpital et avait emménagé dans les locaux de l'école d'infirmières. Depuis décembre 2009, une unité de dialyse médicalisée avait vu le jour dans les mêmes locaux, les deux activités alternant leur fonctionnement selon les jours de la semaine.

"Mois après mois, nous avons vu les besoins gonfler, explique Bérénice, infirmière responsable. (avec Thierry, photo ci contre) Et depuis un petit moment déjà, nous étions arrivés à saturation, en affichant complet pour tous nos lits des séances médicalisées. Les locaux étaient devenus exigus, la cohabitation entre l'activité autodialyse et celle d'unité médicalisée devenait difficile, il fallait trouver une solution pour retrouver confort et sérénité. Avec cette délocalisation de l'autodialyse, c'est aujourd'hui réussi." 

Avec une surface de plus de 500m2, l'équipe est certes encore un peu perdue, dans un lieu presque démesuré par rapport au lieu où ils évoluaient jusqu'à présent. "On va en faire des pas, lance une infirmière, mais c'est un mal pour un bien. Vraiment." Elle se propose alors en souriant de rapporter ses rollers !

"On se complaît toujours dans des habitudes, confie Damien, dialysé depuis  bientôt un an (photo ci après). Du coup, j'appréhendais beaucoup le changement, pourtant y'a pas photo, ici c'est lumineux, spacieux, on respire ! Dans le centre précédent, il y avait des générateurs qui encombraient l'espace. On était vraiment à l'étroit. En plus les locaux sont en sous sol, cela donne des pièces sombres et encaissées, avec des fenêtres trop hautes pour que nous puissions en profiter...."  Encore toute au plaisir de la découverte, on voit un peu plus loin, Hélène guettant par la fenêtre, depuis son lit de dialyse, les écureuils qui vivent dans la forêt avoisinante.

L'activité de dialyse médicalisée poursuit quant à elle son activité dans les anciens locaux afin de continuer de bénéficier de la proximité de l'équipe médicale de néphrologie de Schumann. Pour ces patients, le départ de l'autodialyse apporte également une bouffée d'oxygène grace à la disparation d'une grande partie des équipements.

Une inauguration des nouveaux locaux d'autodialyse aura lieu en septembre prochain.

Autodialyse d'EPINAL
1, allée des chênes
88000 EPINAL
03 29 30 93 19
 

Rédaction : Monique DROUANT